Accueil / Santé & Environnement / Ses parents non infectés, un nouveau-né testé positif d’Ebola à Conakry
Health care workers, wearing a protective suits, leave a high-risk area at the French NGO Medecins Sans Frontieres (Doctors without borders) Elwa hospital on August 30, 2014 in Monrovia. Liberia has been hardest-hit by the Ebola virus raging through west Africa, with 624 deaths and 1,082 cases since the start of the year. AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET (Photo credit should read DOMINIQUE FAGET/AFP/Getty Images)

Ses parents non infectés, un nouveau-né testé positif d’Ebola à Conakry

C’est une première en Guinée depuis l’apparition du premier cas d’Ebola en décembre 2013. Un nouveau-né a été testé positifs du virus dans le centre traitement de Nongo la semaine dernière.

Un nouveau-né dont les parents pourtant n’avaient pas été identifié comme porteurs du virus Ebola a été testé positif jeudi dernier dans le centre de traitement de la maladie à Nongo dans la commune de Ratoma.

« C’est la première fois que nous enregistrons un nouveau-né  qui porte le virus. S’il se trouvait que la maman ou le papa étaient déjà avec le virus, ça ne nous aurait pas surpris. On aurait dit que cela fait partie de la contamination. Mais ce n’est pas cela, et c’est ce qui pose ce problème  à nos scientifiques », a commenté Fodé Tass Sylla, chargé de communication de la coordination nationale de lutte contre la maladie.

Il y a quelques jours l’OMS (organisation mondiale de la santé) révélait que le virus Ebola peut hiberner dans le sperme des guéris jusqu’à 9 mois

A ce jour, le pays compte quatre cas confirmés d’Ebola. Trois à Conakry et 1 à Forécariah.

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

One comment

  1. La maladie à virus Ebola peut être transmis par la contamination direct ou indirect. Je conseil de revoir les conditions d’accouchement on trouvera la source ou la chaîne de contamination

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :