Accueil / A LA UNE / Semaine de la Citoyenneté : rôle et responsabilité des partis politiques en Guinée au centre d’une conférence à l’UNC

Semaine de la Citoyenneté : rôle et responsabilité des partis politiques en Guinée au centre d’une conférence à l’UNC

L’Université Nongo Conakry (UNC) a abrité ce vendredi une conférence axée sur le thème : « Le rôle et la responsabilité des partis politiques dans la construction de la Nation ». L’initiative est du ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenne et s’inscrit dans le cadre des activités de la SENACIP 2017.

C’est Me Foromo Frédéric Loua, avocat au Barreau de Guinée, qui avait pour responsabilité d’expliquer aux étudiants les enjeux politique, social et juridique liés à la création des formations politiques dans le pays. Dans son exposé, le conférencier a rappelé la mission des partis conformément à l’esprit de la Constitution guinéenne du 7 Mai 2010 et la Loi organique du 23 décembre 1990 portant Charte des Partis politiques en République de Guinée.

Dans cette logique il a appris aux étudiants l’obligation pour les hommes politiques d’implanter leurs partis sur l’ensemble du territoire national. L’avocat a insisté sur le rôle régalien qui consiste à respecter l’ordre public, l’intégrité du territoire et à éduquer les militants. « La politique ne vise pas qu’à conquérir et à exercer le pouvoir. Elle doit aussi contribuer à améliorer les conditions de vie des communautés », a résumé Me Loua, qui est aussi président de l’ONG Les Mêmes droits pour tous (MDT). Il a souligné avec insistance que les formations politiques en Guinée doivent éduquer les citoyens sur les valeurs du pardon et de la tolérance. Et qu’en plus de défendre des idéaux et des projets de sociétés, celles-ci doivent éviter le communautarisme ou l’ethnocentrisme.

Il faut dire que plus de 200 étudiants ont assisté à cette conférence tenue à l’UNC. En programmant cette thématique dans cette institution privée d’enseignement supérieur, le Comité national en charge d’organiser la SENACIP voulait amener les étudiants à ne plus céder aux manipulations politiciennes très récurrentes ces dernières années. Dans un contexte marqué surtout par l’effritement du tissu social et l’exacerbation de la crise identitaire au détriment des débats d’idées structurés, le gouvernement a inséré le thème sur les formations politiques pour aider la classe estudiantine à devenir beaucoup plus exigeante vis-à-vis des politiques (mouvance présidentielle et opposition, ndlr). « La jeunesse est devenue une clientèle politique. Chacun vient prendre sa part », a déploré le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté Khalifa Gassama Diaby.

« Je vous invite à aimer ce pays. Et si vous l’aimez, vous devez aimer tous les citoyens. A défaut de les aimer, respectez-les », a-t-il conseillé. On rappelle que ce vendredi marque la troisième journée de l’édition 2017 de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix. Le thème consacré à cette deuxième édition est : « Le citoyen dans la construction de la Nation », avec pour slogan : « Un peuple – Une volonté – Une Nation ».

Une dépêche de Ougna Elie Camara pour l’AGUIPEL 

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :