Connect with us

Afrique

« Panama papers » : voici les personnalités politiques africaines visées

Published

on

Une centaine de médias dont Le Monde ont dévoilé grâce aux "Panama papers" la participation de dizaines de chefs d’État et personnalités politiques du monde à un vaste système d’évasion fiscal. De Conakry à Pretoria, voici les principales personnalités politiques africaines les plus emblématiques.

Clive Khulubuse Zuma : neveu du président sud-africain Jacob Zuma
Autorisé à représenter Caprikat Limited, l’une des deux sociétés offshore ayant fait l’acquisition controversée de gisements de pétrole en République démocratique du Congo, Clive Khulubuse Zuma doit faire face à des accusations de contrats pétroliers douteux.

Alaa Moubarak : fils d’Hosni Moubarak, ancien président égyptien
Le fils de l’ancien raïs égyptien a été propriétaire de Pan World Investments Inc., société immatriculée aux îles Vierges britanniques et gérée par Crédit Suisse. Conformément à une décision européenne, les autorités des îles Vierges demandent à Mossack Fonseca de geler les avoirs de Pan World à la suite de la révolution de 2011 et de l’arrestation d’Hosni Moubarak et de ses fils.

Mounir Majidi : secrétaire particulier du roi du Maroc
Mounir Majidi a été désigné en mars 2006 mandataire de SMCD Limited, société immatriculée aux îles Vierges britanniques l’année précédente. Elle a autorisé l’achat d’une goélette de luxe Aquarius W. Mounir Majidi s’est chargé de la transaction. Le navire a ensuite été immatriculé au Maroc et rebaptisé El Boughaz I. Il est désormais la propriété du roi du Maroc.

Mamadie Touré : veuve de l’ancien dictateur guinéen
Mamadie Touré est accusée de s’être servie d’une société offshore pour obtenir un marché minier. En 2006, elle prend les commandes de Matinda Partners and Co. Ltd, une société immatriculée aux îles Vierges britanniques. Moyennant 5,3 millions de dollars, elle accepte de faire attribuer une concession minière convoitée par son mari à une compagnie dont elle s’est rapprochée.

Abdeslam Bouchouareb : député et ministre algérien des Mines en Algérie
Abdeslam Bouchouareb est propriétaire de la société panaméenne Royal Arrival Corp qu’il dirigeait par le biais d’une société luxembourgeoise baptisée Compagnie d’Étude et de Conseil (CEC). Selon cette entreprise, les activités de Royal Arrival Corp. couvriraient la représentation et la négociation commerciales, les contrats commerciaux, les travaux publics et le transport ferroviaire et maritime, en Turquie, au Royaume-Uni et en Algérie.

Par France24