Accueil / A LA UNE / Massacre du 28 septembre : « un procès de cette envergure ne se décrète pas » lance Cheick Sako

Massacre du 28 septembre : « un procès de cette envergure ne se décrète pas » lance Cheick Sako

Alors que plus de huit ans après le massacre du 28 septembre, les victimes attendent toujours l’ouverture d’un procès, le ministre de la Justice, Maître Cheick Sako, a invité les guinéens à la patience.

« Un procès de cette envergure ne se décrète pas comme cela avec une baguette magique. Il faut de l’argent et des conditions matérielles de préparation », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse ce vendredi 29 décembre.

« Soyez patients. Nous, on a fait notre devoir. Les magistrats autour de moi ont fait leur devoir », a-t-il ajouté, annonçant ainsi la fin de l’instruction judiciaire ouverte à cet effet.

En novembre dernier, Maître Cheick Sako avait annoncé la création d’un comité de pilotage en vue de la préparation matérielle du procès.

Le 28 septembre 2009, au moins 150 personnes avaient été tuées par des militaires, au stade du même nom, alors que des milliers de gens manifestaient contre  la volonté du capitaine Moussa Dadis Camara, chef de la junte militaire d’alors, de se présenter à l’élection présidentielle.

Plusieurs hauts responsables politiques et militaires guinéens ont été inculpés.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

Vous avez une info, contactez-nous au +224 666 39 29 09 ou à alfaguinee28@gmail.com

 

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :