Accueil / A LA UNE / Massacre du 28 septembre : non-lieu pour deux officiers inculpés

Massacre du 28 septembre : non-lieu pour deux officiers inculpés

Deux officiers inculpés dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009, ont bénéficié d’un non-lieu, a-t-on appris. Il s’agit de l’actuel gouverneur de Conakry,  général Mathurin Bangoura,  membre influent de la junte au pouvoir au moment des faits, et de Bienvenue Lamah, capitaine de gendarmerie, soupçonné d’avoir été à l’époque responsable d’une milice qui aurait participé au massacre.

Selon jeune Afrique qui révèle l’information, le pool des juges d’instruction en charge du dossier  a estimé qu’il n’existait pas de charges suffisantes pour prononcer le renvoi des deux officiers devant un tribunal.

Mais selon RFI, les avocats des parties civiles ont fait appel mardi dernier de cette décision qu’ils jugent inacceptable.

Le 28 septembre 2009, au moins 150 personnes avaient été tuées par des militaires, au stade du même nom, alors que des milliers de gens manifestaient contre  la volonté du capitaine Moussa Dadis Camara, chef de la junte militaire d’alors, de se présenter à l’élection présidentielle.

Treize accusés doivent comparaître devant le tribunal de Dixinn.

Par Guinee28

Vous avez une info, contactez-nous au + 224 666 39 29 09 ou à alfaguinee28@gmail.com

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :