Connect with us

Santé & Environnement

Labé : un citoyen dénonce la surfacturation à l’hôpital régional

Published

on

Votre publicité ici

Maître Mamadou Yéro Diallo, un citoyen de la Commune Rurale (CR) de Garambé, dans la préfecture de Labé, vient de dénoncer auprès du gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, une affaire de surfacturation à la Maternité de l’Hôpital Régional (HR), rapporte l’AGP dans la région.

Le plaignant parle d’un montant de 450.000 francs guinéens réclamés comme frais de 03 jours d’hospitalisation de triplés qui venaient de naître dans cet Hôpital.

«Lorsque je suis rentré, vendredi dernier, j’ai trouvé que la femme de mon fils a donné naissance à un triplés. J’ai immédiatement décidé d’envoyer les nouveau-nés, de sexe masculin, et leur mère à l’Hôpital régional pour un contrôle. La femme que j’ai trouvée à la Maternité m’a dit qu’elle ne pouvait pas nous libérer avant d’avoir rendu compte à sa hiérarchie. Puisqu’il faisait tard, j’ai laissé les nouveau-nés là-bas. Je suis revenu ce lundi pour les ramener à la maison. A ma grande surprise, la femme me demande de payer 450.000 francs guinéens comme frais d’hospitalisation. J’ai répondu que je ne pouvais pas payer ce montant qui est lourd pour moi. Surtout que j’ai déjà payé les carnets et les ordonnances médicales pour les enfants et leur mère. J’ai dit que je suis prêt à payer, mais pas un montant si élevé. Suite à ma réaction, la surveillante générale de l’hôpital régionale a estimé que je l’ai insultée. Puisqu’on ne se comprenait pas, j’ai décidé de venir solliciter l’intervention du gouverneur de région pour que je récupère mes petits fils et leur mère», a expliqué le plaignant.

Par contre, cette accusation grave est balayée d’un revers de la main par la Direction Générale de l’Hôpital Régional de Labé, à travers cette réaction à chaud de la surveillante générale, Mme Binta Battouly Diallo qui, elle, parle d’un montant de 150.000 francs guinéens réclamés, au lieu des 450.000 annoncés par le plaignant.

«Nous lui avons demandé d’aller payer 150.000 francs guinéens à la porte pour l’hospitalisation des trois enfants. C’est ce qui est prévu officiellement. Chaque enfant paye 50.000 GNF comme frais d’hospitalisation, quelque soit le nombre de jours passé à la Maternité. Mais, il nous a répondu qu’il ne va payer parce qu’il a acheté des produits pour le traitement des enfants et de leur mère. Il a ajouté, qu’il est plutôt préoccupé par la cérémonie de baptême. Nous avons essayé de le raisonner, mais il était très violent et arrogant. Finalement, il est allé se plaindre chez le préfet. De toutes les façons, le montant réclamé est officiel. Il n’a jamais ouvert sa bouche pour me dire qu’on lui a demandé de payer 450.000 GNF. La gratuité, c’est la consultation de l’enfant, c’est l’accouchement», s’est défendue la surveillante générale.

Toujours est-il, qu’il a fallu l’implication du gouverneur de la RA de Labé, Sadou Kïta, pour que la famille récupère les 03 petits garçons et leur mère, qui se portent actuellement bien à la maison.

AGP

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Covid-19 : 14 cas d’Omicron détectés en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Alors que la Covid-19 est en forte hausse en Guinée, quatorze cas du variant Omicron ont été détectés dans le pays.

L’annonce a été faite ce mercredi 29 décembre 2021 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), qui appelle les Guinéens à  respecter les gestes barrières et se faire vacciner.

« A la suite des prélèvements effectués sur 28 personnes, nous avons trouvé 14 cas du variant omicron. Le variant est en circulation et les gestes barrières peuvent sauver. Ajoutez à cela la vaccination on peut prévenir les contaminations et les formes sévères ».

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Emirates Airlines suspend ses vols vers Conakry

Published

on

Votre publicité ici

La compagnie aérienne Emirates Airlines a décidé de restreindre l’entrée et le transit par Dubaï pour neuf pays africains, dont la Guinée.

Selon un communiqué de la compagnie,  les clients en provenance des destinations suivantes ne seront pas acceptés pour voyager à destination ou en provenance de Dubaï à compter du 28 décembre 2021 jusqu’à nouvel ordre.

République d’Angola (LAD)

République de Guinée (CKY)

République du Kenya (NBO)

République-Unie de Tanzanie (DAR)

République de l’Ouganda (EBB)

République du Ghana (ACC)

République de Côte d’Ivoire (ABJ)

République fédérale démocratique d’Éthiopie (ADD)

Les clients au départ de Conakry (CKY) vers Dakar (DSS) ne seront pas acceptés pour voyager, précise-t-on, sans plus de détails.

Cependant, les opérations de passagers sortantes de Dubaï vers ces destinations ne sont pas affectées.

Cette restriction intervient alors que la covid-19 est en forte en hausse dans plusieurs pays, avec l'apparition du variant Omicron.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Covid-19 : l’épidémie repart à la hausse en Guinée

Published

on

Votre publicité ici

Même si à ce jour le variant Omicron n’a pas été identifié en Guinée, l’épidémie de la Covid-19 est en forte hausse dans le pays, où le taux de positivité est passé de 0,9% à 5,7%, au cours des quatre dernières semaines.

Selon les dernières statistiques de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), sur 886 personnes testées, 108 personnes se sont révélées positives. Ce qui porte le cumul des cas positif à 31 238, dont 28 804 guéris et 389 décès hospitaliers.

L’Agence précise que 140 malades sont isolés au CT-Epi à date (27 décembre 2021).

Face à cette situation, l’ANSS a organisé lundi une réunion de crise, pour discuter avec ses différents partenaires des mesures urgentes à mettre en œuvre.

« Au cours des quatre dernières semaines, nous avons eu plus de 700% d’augmentation en termes de cas confirmés. Et le taux de positivité est passé de 0,9% à 5,7% », alerte le docteur Sory Condé. Au sein de l’ANSS, il est chargé d’étude au département surveillance de l’unité de gestion des données.

« La situation est inquiétante, préoccupante, elle nécessite une analyse approfondie et de prendre des mesures le plus rapidement possible », rajoute-t-il.

Les autorités sont particulièrement inquiètes de voir une nouvelle vague épidémique apparaître. La Guinée va devoir y faire face et se prépare, selon le directeur de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, le professeur Fodé Amara Traoré. « On est en train de se préparer dans tous les secteurs de la riposte », explique-t-il.

Pour cela, les autorités misent sur une amélioration de la prise en charge des patients, la capacité d’hospitalisation, la sensibilisation, le dépistage et la vaccination, le fer de lance de cette riposte contre le Covid-19.

La semaine dernière, la campagne a été relancée en Guinée. « Nous avons à peu près 2,5 millions de doses de vaccin actuellement disponibles en Guinée. Donc l’un des objectifs de cette campagne accélérée c’est de vacciner le maximum de Guinéens avant que les vaccins ne soient périmés », rajoute le directeur.

Un peu moins de 8% de la population guinéenne est entièrement vaccinée contre la Covid-19

Avec Rfi

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance