Connect with us

Santé & Environnement

La pollution de l’air ferait plus de 5 millions de morts par an

Published

on

Cinq millions de personnes dans le monde meurent prématurément à cause de l'air pollué. Plus de la moitié des personnes victimes de la pollution vivent en Chine et en Inde. Et selon une nouvelle étude américaine, le nombre de morts prématurés liés à la pollution de l'air va augmenter dans les vingt prochaines années.

En 2013, 1,6 million de Chinois et 1,4 million d'Indiens sont morts avant leur heure, à cause de la pollution.

La faute aux particules fines dans l'air ! L'OMS préconise un niveau maximum de l'ordre de 25 microgrammes par mètre cube par jour, mais des villes comme New Delhi ou Pékin enregistrent des niveaux à plus de 300 microgrammes. C'est 10 fois plus de particules qui finissent dans les poumons des habitants.

Et cela provoque des morts prématurées. Dans ces grandes villes, la pollution de l'air a fait augmenter les problèmes cardiovasculaires, les cancers du poumon, et les maladies pulmonaires chroniques. Les plus touchés sont les plus âgés.

La pollution de l'air est donc devenue l'un des facteurs de risque mortels les plus aggravants dans le monde. Le quatrième après l'hypertension artérielle, l'obésité ou la cigarette.

L'étude menée dans 188 pays révèle qu'en extérieur, c'est la pollution liée à l'industrie du charbon qui fait le plus de ravages en Chine. En Inde, c'est au sein même des maisons que l'air est impropre à cause de la combustion de bois et de crottin pour cuire et se chauffer.