Connect with us

Société & Faits Divers

Immigration – 59% des Français pour la suppression du regroupement familial

Published

on

Votre publicité ici

Une large majorité de Français (59%) se dit favorable à la suppression du regroupement familial, un dispositif instauré en 1976 en France que les principaux candidats à la primaire de la droite et du centre souhaitent restreindre, selon un sondage Ifop publié jeudi dans Valeurs actuelles.

Quarante-et-un pour cent des personnes interrogées se déclarent pour le maintien du regroupement familial.

Les plus hostiles à cette disposition figurent dans les rangs des sympathisants du Front national (92%) et des Républicains (73%). A contrario, 75% des sympathisants du Front de gauche et 64% des sympathisants du Parti socialiste sont pour.

Le regroupement familial a été mis en oeuvre le 29 avril 1976 sous le mandat de Valéry Giscard d'Estaing pour offrir la possibilité à un étranger arrivé en France de faire venir son époux(se) et ses enfants.

Depuis 2006, les familles ne peuvent introduire des demandes qu'après 18 mois de présence en France, sous condition de présenter un travail stable "avec des revenus supérieurs au Smic net et un logement acceptable par sa surface et ses conditions de vie."

L'enquête a été réalisée en ligne du 14 au 15 avril auprès d'un échantillon de 1.008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Par Reuters

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

France : pas de naturalisation pour Mamoud, jeune Guinéen qui avait sauvé la vie d’une jeune femme

Published

on

Votre publicité ici

En 2019, Mamoud Diallo était fêté en héros dans le Vercors après avoir sauvé la vie d'une jeune cuisinière violemment agressée par un forcené. Grâce à cet acte de bravoure, il espérait être naturalisé, mais sa demande a été refusée par la préfecture de l'Isère (Grenoble), rapporte le site francetvinfo.

Depuis la rentrée, Mamoud Diallo est en formation en alternance pour une entreprise du bâtiment qui lui assure un petit salaire. Ce jeune Guinéen s'était illustré malgré lui en 2019 en sauvant une jeune cuisinière d'une mort certaine. Prenant son courage à deux mains il était intervenu alors qu'un forcené agressait violemment la jeune femme avec une arme tranchante.

Pour cet acte de bravoure, il avait reçu la médaille de la ville d'Autrans et espérait depuis un coup de pouce pour sa naturalisation. Mais voilà, la préfecture de l'Isère est pointilleuse et n'a pas accédé à sa demande. Elle lui a été refusée pour deux motifs. Mamoud Diallo aurait séjourné illégalement en France, il était pourtant demandeur d'asile 15 jours après son arrivée dans le pays. Son acte de naissance serait également non conforme.

Face à cette décision préfectorale, Dominique Daumin son parrain s'interroge. Il existe selon lui des naturalisations obtenues après des actes de bravoure, ce qui n'a pas été le cas pour Mamoud. Il cite volontiers la naturalisation d'un jeune Malien, Mamoudou Gassama, qui avait sauvé un enfant d'une chute d'un immeuble au péril de sa vie, en mai 2018 à Paris. Il cite aussi volontiers, la naturalisation de Lassana Bathhily, qui avait sauvé des otages des terroristes de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes en 2015.

Pourquoi l'acte de bravoure n'a pas été retenu ? Pour l'instant, le préfet n'a pas souhaité nous répondre. En attendant, la situation est critique pour Mamoud Diallo qui pourra refaire une demande dans 2 ans mais d'ici là, sa carte de séjour aura expiré. Son patron ne l'embauchera définitivement que s'il obtient sa naturalisation. "Si tu es étranger et que tu as rendu service en France, soupire-t-il, on te donne la nationalité française normalement, mais pas pour moi".

Source : france3-regions.francetvinfo.fr

Continue Reading

A LA UNE

Inédit : quand le « procureur du troisième mandat », Sidy Souleymane N’Diaye, fuit la presse !

Published

on

Votre publicité ici

Plus de deux semaines après la chute d’Alpha Condé, les concertations nationales se poursuivent encore entre les nouvelles autorités et les forces vives de la nation.

Ce mardi 21 septembre 2021, plusieurs magistrats, dont le procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn, ont été reçu par la junte, mais à la sortie de la rencontre, Sidy Souleymane N’Diaye a refusé de répondre aux questions des journalistes qui espéraient arracher sa réaction.

Le « procureur du troisième mandat », surnom qu’il a eu pour son "rôle joué" dans l’arrestation et l’emprisonnent des opposants au 3e mandat du président déchu,   a plutôt pris la tangente devant les caméras braquées sur lui au palais du peuple, provoquant une raillerie de l’assistance visiblement très médusée par la scène . (Image visionguinee)

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Une collision entre deux trains fait au moins un mort à Conakry

Published

on

Votre publicité ici

Une collision entre deux trains minéraliers de la société Rusal CBK, a fait au moins un mort et plusieurs blessés.

Le drame s’est  produit dans la matinée de ce lundi 20 septembre 2021, à Wanindara dans la commune de Ratoma.

Selon nos confrères de guineematin, les deux trains étaient chargés de bauxite, en direction du port autonome de Conakry.  Le premier serait tombé en panne et est resté immobilisé sur les rails. C’est là où le second  train est venu l’a heurté, explique la même source, qui souligne qu’en plus de la perte en vie humaine et des blessés, on dénombre d’importants dégâts matériels.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Télél : +224 624 24 93 98 – 656 92 41 62 – 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance