Accueil / A LA UNE / Guinée : plus rien ne va entre le ministre Marc Yombono et colonel Tiégboro Camara
Exif_JPEG_420

Guinée : plus rien ne va entre le ministre Marc Yombono et colonel Tiégboro Camara

Rien ne va plus entre le ministre du commerce, Marc Yombono et le Secrétaire général à la Présidence chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le crime organisé, colonel Moussa Tiégboro Camara. A l’origine de leur différend, le contrôle des bouillons vendus dans le marché guinéen lancé par les deux hommes.

En effet, alors que Colonel Tiegboro assure que seulement neuf marques sont propres à la consommation sur 93 recensées dans le pays, le ministre Yombouno s’insurge contre que les informations fournies par les services spéciaux de la lutte contre le grand banditisme et des crimes organisés, qui, selon lui effrayent la population.

« Nous avons suivi ces informations qui effrayent la population. En disant que les produits sont des poisons, c’est grave et ça effraye la population », a déclaré Marc Yombouno ce lundi, dans une conférence de presse qu’il a consacrée à ce sujet.

Il n’en fallait plus pour provoquer l’ire de colonel Tiegboro. Chez nos confrères de mosaiqueguinée.com, il a carrément dénoncé la bassesse du ministre.

«Il a fait l’analyse là où? En tout cas, ce n’est pas dans les laboratoires de Conakry. C’est une bassesse », dit-il.

« Moi je ne vais pas le contredire. Nous, nous avons fait nos analyses dans un laboratoire qui est validé par la CEDEAO », a-t-il assuré.

Aujourd’hui, annoncé dans l’émission les grandes gueules de la radio Espace FM par les animateurs de l’émission, finalement, il n’a pas intervenu.

Si au début les consommateurs ont salué le lancement de ce contrôle sur les bouillons qui seraient responsables de plusieurs maladies en Guinée, aujourd’hui l’on s’interroge à qui profite cette guéguerre ?

Par Alpha Abdoulaye Diallo

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.