Accueil / A LA UNE / Guinée : l’éducation toujours paralysé par une grève !
Les élèves dans la rue à Timbi-Madina-archive

Guinée : l’éducation toujours paralysé par une grève !

Malgré l’appel à la reprise lancé par le ministre de l’enseignement pré-universitaire et les menaces proférées par les autorités à l’encontre des enseignants, les écoles sont en grande partie toujours fermées, suite à une grève déclenchée depuis le 13 novembre par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheur de Guinée (SLECG).

Ce mardi, même si les cours ont repris timidement dans certaines écoles notamment privée, à Conakry, globalement les enseignants sont restés à la maison pour suivre le mot d’ordre de grève, obligeant les élèves (ceux qui étaient venus) de retourner à la maison.

A l’intérieur du pays, dans beaucoup des localités comme à Pita, les écoles sont aussi fermées.

Hier lundi, les élèves avaient à nouveau manifesté pour réclamer la reprise des cours dans certains quartiers de la capitale guinéenne, mais aussi à Boké.

Le gouvernement et le Chef de l’Etat qui qualifient la grève « d’illégale et de sauvage », refusent toujours d’ouvrir des négociations avec les syndicalistes. Des syndicalistes toujours traqués mais qui ne cèdent pas à la peur. « Le mot d’ordre de grève continue  jusqu’à la satisfaction de nos revendications » a assuré dimanche Aboubacar Soumah, secrétaire général adjoint du SLECG.

Depuis le début de la crise, deux collégiens ont été tués par les forces de l’ordre,  à Conakry.

Par Mariam Bâ

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

One comment

  1. Ce n’est pas vrai ce que vous dites il y a eu cours dans la majorité des écoles ce mardi ,les enseignants ce sont bel et bien présentés dans les écoles et cette menace a porté fruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :