Accueil / Sport & Culture / Quand un entraîneur sénégalais voit le stade du 28 septembre comme un champ de patate

Quand un entraîneur sénégalais voit le stade du 28 septembre comme un champ de patate

Le Sélectionneur du Sénégal n’a pas digéré son humiliation  par la Guinée aux éliminatoires du CHAN 2018 au Kenya. Battu 5-0 mercredi dernier, au stade du 28 septembre au compte du match retour, le coach sénégalais, Moustapha Seck, n’a pas trouver d’excuses que de dénoncer l’état du stade de Conakry.

« Le football, c’est d’abord une bonne pelouse. Mais on a vu ici un champ de patate. Je pense que la Guinée est un grand pays qui mérite d’avoir un stade digne de ce nom », a-t-il déclaré à la presse sportive, après la rencontre.

« Même si il pleut, il doit avoir les possibilités d’évacuation de l’eau, pour permettre au public de voir du beau football. Ce qu’on a vu ici aujourd’hui, c’est tout sauf du football. À un moment donné, je me suis dit est-ce qu’on n’est pas dans un terrain de Rugby tellement qu’il y avait des chutes pour les deux équipes», a-t-il ajouté.

Avant de faire remarquer qu’il comprend « maintenant  pourquoi la Guinée-Bissau a perdu ici 7 à 0. »

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :