Accueil / A LA UNE / Convocation du corps électoral : Alpha Condé viole de nouveau la constitution

Convocation du corps électoral : Alpha Condé viole de nouveau la constitution

Le président Alpha Condé a convoqué ce lundi 04 décembre, le corps électoral pour les élections communales et locales qui vont se dérouler le 04 février 2018. Mais si cette convocation traduit  une volonté politique pour l’organisation de ce scrutin, dont le dernier du genre remonte en 2005, elle viole l’article 62 de la constitution guinéenne.

En effet, l’article 62 de la Loi organique 0039 portant nouvelle loi électorale prévoit que les électeurs sont convoqués par décret du président de la République 60 jours avant le scrutin pour les élections communales. Chose que le chef de l’Etat n’a pas respecté, probablement par ignorance, puisque son décret convoquant le corps électoral intervient 61 jours avant le jour du vote.

De l’avis des juristes, son décret doit être repris ce mardi pour être conforme à la loi.

Ce n’est pas la première fois que le président Alpha Condé tombe dans des erreurs similaires.  Le 21 décembre 2015, il avait été obligé de reprendre son serment, pour avoir omis de dire « et de faire respecter », la loi.

« Moi, Alpha Condé, Président de la République, élu conformément aux lois, je jure devant le peuple de Guinée et sur mon honneur de respecter et de faire respecter scrupuleusement les dispositions de la Constitution, des Lois et des décisions de justice, de défendre les institutions constitutionnelles, l’intégrité du territoire et l’indépendance nationale. En cas de parjure que je subisse les rigueurs de la loi », avait ainsi répété le chef de l’Etat.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :