Accueil / Afrique / La Cédéao veut une force antiterroriste

La Cédéao veut une force antiterroriste

La présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, désignée samedi par ses pairs de l’organisation régionale pour en assurer la présidence tournante, veut créer une force régionale d’intervention au sein de la Cédéao.

La mise en place de cette force armée est une urgence, a-t-elle souligné, assurant que le futur dispositif militaire servira à lutter contre le terrorisme, les exactions de Boko Haram notamment.

« Nous devons nous assurer que le terrorisme ne gagne plus de terrain. Certains pays vont se mettre ensemble et envoyer des missions dans les pays où il y a des tensions pouvant mener à un conflit », a affirmé Mme Sirleaf lors du 49e sommet des chefs d’Etat de la Cédéao, samedi, à Dakar.

« Nous devons évaluer nos moyens d’intervention et créer notre propre force de sécurité, afin de lutter contre le terrorisme », a-t-elle dit lors du sommet des dirigeants des 15 pays membres de l’organisation régionale.

Des démarches seront entreprises au sein de l’organisation, en vue de la mise en place de la force régionale commune de lutte contre le terrorisme, selon le nouveau président de la Commission de la Cédéao, Marcel Alain de Souza.

Le diplomate béninois encourage l’échange d’informations entre les services de renseignement des pays membres de la Cédéao, pour contrôler les terroristes.

Al-Qaida au Maghreb islamique a perpétré des attentats au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Mali, des pays membres de la Cédéao.

Le groupe islamiste Boko Boko, basé au Nigeria, l’un des Etats membres de l’organisation, mène des exactions meutrières dans la région.

Ellen Johnson Sirleaf dit par ailleurs vouloir conclure, avant la fin de son mandat d’un an, les négociations sur l’accord de libre-échange entre la Cédéao et l’Union européenne.

Elle veut aussi promouvoir l’agriculture et assainir les finances de l’organisation, un problème que lui lègue son prédécesseur, le président sénégalais Macky Sall.

« Sans moyens financiers, nous ne pouvons rien faire », a martelé Marcel Alain de Souza.

BBC

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :