Accueil / Publireportage (page 2)

Publireportage

Dans ma case ! (poème)

Qui pour m’écouter ? Qui pour me comprendre ? Qui pour m’apprendre ? Dans ma case belle Je n’ai pas d’ami, Car je suis un homme de vérité Et les hommes n’aiment pas la vérité ! Oui je n’ai pas d’ami, Car je suis un homme d’amour Et les hommes n’aiment pas l’amour. Ils …

Lire la suite

Ce français que je déteste ! (poème)

Un jour, comme toujours J’ai cessé d’être. J’ai cessé d’exister Car dans mon âme ma langue est arrachée Comme une poupée dans les mains d’un bébé. Bébé tétant, bébé forgeant une langue impossible. Pleur dans mon cœur quand la francité Mis en cécité Mon foulani. Français, oh belle langue que …

Lire la suite

Repère ! (poème)

Je ne perds pas de repère J’en suis sûr malgré les tentations J’éviterai toute les mauvaises contagions Quand la souffrance m’est lésion. Je poursuivrai mon chemin Qu’il pleuve ou qu’il vente demain Car, elle est noble le chemin de la sagesse Demandez à la vieillesse. Ah! Quand la corde se …

Lire la suite

Ville cruelle ! (poème)

Les années ont passé Les lunes se sont éclipsées Sans que brille le soleil du jour Le soleil annoncé pour toujours Dans les rues la même odeur Dans les rues la même torpeur Quand des nuits les moustiques Font la loi domestique Sous l’illumination d’une lune chancelante Monts et vermeilles …

Lire la suite

Ça suffit ! (poème)

Ça suffit le viol de mes sœurs À longueur des heures Ça suffit la douleur dans mon cœur Car dans l’autre case une fille pleure. Elle a été touchée dans sa chair. Ah combien de vies démolies ? Que de dignité éventrée! Ah non! Non ne me parle surtout pas …

Lire la suite

Fouta mon amour (Poème)

Fouta! Me voila encore devant toi. Car, fébrile devant Goliath Pour te chanter mon amour, Le seul réconfort de mon cœur endolori. Fouta! Pourquoi ne suis-je pas un fils, digne de toi Pour colorer ma souffrance à longueur de temps ? Loin de tes jardins, je ne respire que l’odeur des …

Lire la suite

Fatou Badiar (poème)

Fatou ! Pour toi, Dame ! Je coulerai mes mots dans toutes les vannes Pour toi, Dame ! Je coulerai mes mots pour jeter la flamme Aux habits rouges avec leurs cœurs rouges. Quoi de plus criminel? En condamnant un innocent Voila que râle mon âme à tout moment Quoi de plus criminel? …

Lire la suite

Vent du regret (poème)

Si j’avais choisi d’être(…) J’aurai refusé d’admettre. Car j’aurai regretté. Oui regretté D’appartenir à ces beaux Terreaux, Mais dans lesquels Louvoient des eternels Ignares, Toujours en mal de beaux regards. Les yeux courroux Incendiant Les forêts de djan djan. C’est sont de naturels obtus. Méfiez vous-en, Car « Toute vierge qui …

Lire la suite