Connect with us

Afrique

Burkina : Salif Diallo, chef du Parlement

Published

on

Elu à la présidence du Parlement, Salif Diallo, 58 ans, devient la deuxième personnalité de l'Etat. Il a exercé plusieurs fonctions ministérielles aux côtés du président déchu.

  1. Diallo fait partie des responsables du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti du nouveau président Roch Marc Christian Kaboré, qu’il a rejoint avant la disgrâce de M. Compaoré en octobre 2014.

Il a rallié à sa candidature les votes de 78 des 127 membres de la chambre parlementaire.

Elu mercredi, lors de la première séance du Parlement sorti des urnes le 29 novembre, Salif Diallo a exhorté ses collègues à se montrer "intransigeants contre les contre-valeurs que sont la corruption, le népotisme et la patrimonialisation du pouvoir d'Etat".

Le MPP a obtenu 55 sièges aux élections législatives. L'UPC de Zéphirin Diabré est arrivé deuxième avec 33 sièges. Le CDP, le parti du président renversé en octobre 2014, Blaise Compaoré, a obtenu 18 sièges.

Le nouveau Parlement remplace le Conseil national de transition, l'assemblée intérimaire mise en place après la chute de M. Compaoré.