Connect with us

Société & Faits Divers

Brève audience dans le procès des meurtriers présumés du journaliste Koula Diallo

Published

on

Brève audience dans le procès des meurtriers présumés du journaliste Mouhamed Koula Diallo qui s'est ouvert ce lundi à Conakry. Pour le moment, deux personnes sont sur le banc des accusés et un autre est toujours recherché. L'histoire remonte à février 2016, lors du bureau politique de l'UFDG, le principal parti d'opposition du pays. Un membre de cette formation, qui venait d'être exclu, est arrivé avec un groupe de partisans au siège du parti. Une bagarre a éclaté et un journaliste avait été tué par un coup de feu. Dès son ouverture, le procès est renvoyé au mois de septembre.

Aussitôt entamé, puis suspendu après un peu plus d’une heure de débat, le procès a été renvoyé au 11 septembre prochain pour cause de vacances judiciaires. Mais avant, les avocats de la partie civile avaient annoncé la couleur : « A travers les premières déclarations du premier accusé, nous sommes confiants que la vérité va jaillir et que notre client sera réhabilité dans tous ses droits pour avoir été victime de tentative d’assassinat ».

Avant de se quitter pour les vacances judiciaires, la défense avait sollicité la mise en liberté provisoire de ses clients. Demande à laquelle la partie civile s’est opposée : « Nous nous sommes opposés à sa liberté provisoire dans la mesure où il y a des accusés qui sont en fuite ».

Les avocats de la défense, même s’ils n’ont pas eu leur temps de parole, ont déjà annoncé que ce procès est éminemment politique : « Il s’agit d’un procès politique qui soulève la problématique d’un troisième larron, qui nous fait dire aussi que l’assassin du journaliste feu Koula Diallo, continue encore de courir », explique l'un d'entre eux. La preuve selon lui est que : « Ces personnes inculpées ne sont que des prétextes. La personne réellement visée c’était monsieur Cellou Dalein Diallo, ce qui a été déjoué ».

L’assassinat le 5 février 2016 de ce journaliste avait suscité émotion, indignation et même révolte dans le milieu de la presse guinéenne.

Auteur : rfi

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Examens nationaux : Guillaume Hawing fait une interdiction

Published

on

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation a interdit toutes sortes d’internat dans les écoles. Dans une note circulaire, Guillaume Hawing a indiqué que cette pratique a occasionné dans le passé de nombreux incidents qui a impacté le système éducatif guinéen.

« Il m’a été donné de constater que malgré l’interdiction d’internat dans des établissements d’enseignement public et privé, certains  responsables et enseignants continuent à se livrer à cette pratique peu honorable, qui nous éloigne de la déontologie et du sacerdoce de l’école guinéenne dont la mission principale est de former et d’éduquer », fustige-t-il, invitant les responsables d’écoles de mettre un terme à cette pratique.

«  Face à cette recrudescence de cette pratique douteuse, nous invitons tous les responsables des établissements d’enseignement public et privé du pays, à la proscrire dans nos écoles. Nul n’a le droit de retenir des élèves au-delà des heures réglementaires de cours », dit-il, indiquant que «  les responsables des écoles sont tenus, chacun en ce qui le concerne, de respecter scrupuleusement la présente circulaire au risque de s’exposer aux sanctions disciplinaires, voire pénales ».

Par I. Sylla

Continue Reading

A LA UNE

Jardin du 2 octobre : la gestion désormais confiée au gouvernorat

Published

on

La gestion du Jardin du 2 octobre  est désormais confiée au gouvernorat de ville de Conakry.

La décision a été prise par le président de la transition mercredi 18 mai 2020, dans un décret lu dans la soirée à la télévision nationale.

Jusque-là  le Jardin du 2 octobre était géré par l’ancienne première Dame de la République, Kaba Hadja Djènè Condé.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

SOGUIPAH : le Directeur limogé et inculpé pour détournement d’argent

Published

on

Le Directeur de la société guinéenne de palmiers à huile et d’hévéas (SOGUIPAH) a été limogé mercredi 18 mai 2022 par le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya.

En plus de son limogeage, Michel Beimy est aussi inculpé et placé sous contrôle judiciaire pour détournement présumé de deniers publics, faux et usage de faux en écriture publique et complicité pendant par devant la cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF), précise-t-on dans le décret qui le limoge.

Son départ intervient suite à un long bras de fer entre lui et les travailleurs de la SOGUIPAH. Ces derniers qui réclament une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, exigeaient aussi son départ ainsi que toute la direction, en raison du « mauvais traitement » dont ils se disent victimes.

Michel Beimy occupait ce poste depuis février 2019.

Par Mariam Bâ

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance