Accueil / A LA UNE / Bradage foncier : Jacques Diouf déconseille les pays pauvres

Bradage foncier : Jacques Diouf déconseille les pays pauvres

Alors que le phénomène prend de l’ampleur en Afrique, l’ancien directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO),  Jacques Diouf,  a exprimé  sa méfiance sur le bradage foncier.

Dans une interview  accordée à La Tribune Afrique, il a déconseillé les pays en voie de développement de vendre leurs terres agricoles à des groupes internationaux, qui participent au développement d’une agriculture d’exportation, tout en provoquant l’expropriation des paysans. Le sénégalais appelle ces pays à privilégier leurs locations qu’à leurs cessions.  

« Quand j’étais directeur de la FAO, j’ai toujours recommandé aux Etats membres qui me consultaient, d’éviter de vendre des terres et de privilégier les baux emphytéotiques dont les conditions seraient établies sur une base nationale, selon la nature de l’activité agricole et le montant de l’investissement. » A-t-il déclaré.

Jacques Diouf a dirigé la FAO de 1994 à 2011.

Par Alpha Abdoulaye Diallo

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :