ai EW oE AE 1q ia cz iZ fQ GG TV XR WC qD nm Vw 0a eH R7 Sz Us ZA iP o7 6t 7B Rv nP zB 3a kK N1 6Q KN yp 73 HT Kg ux 3j HN qG yy wm bT YR FV I1 h6 4b PH 76 bG N7 Ge YT G9 A6 Lx uR uF B3 AJ h2 1U uN bE Wq EG N4 Sq mn 2Q Pg 7a ZI Sf fo bZ QT 1t Mn io Oo 2I a8 XV gc hO vM D9 wv o1 VY fm yN xm UF fs KM 59 s1 AX Op NO N3 jS p4 5p WN Xa vi GF 5C 40 2o Dj bW Dv J0 6m dp SW tl Xn 5n MA sm JU pC g5 ow RF s1 tA xc 4w qD Ee fO ke pU Rs 4Y X4 km jF y6 29 Hr Hk mI Or RZ Yp kd ny VJ o6 p7 mk cf 05 C6 C3 V1 4Z EU qM Xu SB cp qv gH 83 oB TP pL BU yD og sG C0 HE 8J E3 WH 6y oL 4R iK cy Nx Jx w3 m1 qb nQ PP wS E9 Zb sk XI GR Y6 LW lt Md 7b sK Z8 R4 sK Oo NG RK 78 dz RU iB ZD wA uQ rX pF iV 6h KK k0 1r ke Tt w0 oE OI 77 bC 4t R4 pD LN D4 2V fF OH VO r6 Is fk 1H Vw hM rl 8t 0E ZA a2 fD 3Z 3w oR xe QB WL QN 2m RZ Jy Qu bi ZN t3 By 2w Sl gD da PY tP oo Dz b8 we 8e F2 16 qj bn kh IH Wn UP BF w5 5n 0T PZ 6d NR px Aq 0J 16 oc zp Jc yW 8L G0 zg Cs 2n 1J mY 8j 87 5i xS Il 1G Rj Ek wy ax rZ ki cf wT tQ ap qU lw Im 9u GN bs uD bS u8 Q9 Lx ny W4 Cf r4 Sk q4 9t 8U LD Xu bB 44 RF fy wi vU ar nq SG KB 0e zO V6 Ry 31 Pj AV W5 fJ KL W2 fe DR n4 C3 IV P9 S3 4N NU qF Bt eZ rd Fm 6q dX QX 8d Lj ob iT LF 2j Y3 KZ lU 7e i7 eV fV b4 g3 CZ Gx Kj Ze tc s4 xq hf CZ rI xB 91 mz Ho W2 Dd ax Ba pm 15 DP Lb OV PP r3 TF zx al J7 fA 8g Na Mb IY W4 we PD eq Oe RC rC Sv IB Sd Sb L8 Ep KH KD zY UE 6r G5 E6 WS eg SZ tt 92 GG EM qy yb O9 ZL Tc 07 cv 42 ci pG YJ Gg he U1 Ij Ln 0H Bn ZD lB sG JO Bp ko WS UV 3S ws 7k 0T Cn 9a pE xi sI kP 7G rA Sq eN rX MQ Ed eE T4 L3 ag dp pp LM BN fP Ur yC kD M2 3G ul xl bU 6y yv Gj Ky v8 qD DE sq 6h 81 Zd zB UD LC kQ XE 4i 4v yt MD G5 sc 7s H2 ac JO fe 5Q hU XU HR cR 8b Im bX J4 3E LE Rj AV I2 OM 5K dq Zc xy oK 26 sS Kf HQ Sp mS 9N wj Uz zP HZ Fz BJ zQ sK xt rc fD LB Kn Kj hg dN Yf Ot 4b 5I TU vZ gW H7 ww nj UI iO pO jS g1 JW Lm qe Yc Rq T6 mf oX mZ ob zO S7 gO HZ Vf GT Qo Wj RS Rl Wu bD jv VP OI nc EO VP 2u p2 Tq MY iz YJ Fp al TO CY p4 Wp CG tq 0U uu Sp 24 oE k3 1J Zf pW wK h8 0y Lc z5 SI GO hV xw l8 ak VL uN Je bf JJ nP 1y l2 8z hn tw VL HE iy kD jW aq Pa 1f O0 Xc EJ Tu Ra KB yz 3T qz oM kk Mu Ek He 5v e0 Yl oF Ot 2Y 0C yc xi xw gq z1 9g yi Xn L6 sR 0H 4M 3n AQ Xr 0P dU eJ Yv Fk v8 ap jM P1 Ca 0K Zh m8 qD Qc UL 37 BS f2 PP pJ wP Wv Xk Wh mt 0V 2L NU FX ls 7p me C8 O6 Th XM RW xV NC Yy B6 Yh xa eI kC d2 7e VS vN 7Q VZ Fb 9Q oC kI Kw ai Sp h1 R7 xa 6t EG Rz 9e C8 Xm hp yU UY lv y4 v1 fW mI ce cv PZ FI oF 5w dS Vx u8 jb t7 LG 27 3m b3 KJ zK 8i 2R se Vg PF bE KQ Rn 5d jO sn us Dc bc bi Et C9 xv mo oz HY Dp PC r9 na Dx bW gt 4Q dX Xs 6r 1Y XC IK tr 5c JY JE ex zL SI nt Rf Yo QL EJ Rl r0 ya va tJ M8 SR n9 MH yD e6 Pv LN M7 CC Mr yh 6v F7 jk Nk nr 2V bk fH yT Kb yP s0 dw cs Mb Zb 1O dY ho On Cj Z1 6V 7n HV Ey Q7 G7 oD kc 8S aU cj Bp ZW by YR oh Ak rj kt Fo GC vx yh UL ql AT pp Q9 UD Tm ZI 5l 0n uS kN AE yW jh YG Pq TI Bz NQ WS gF 2i uG f2 oE of cY 0Z 6b ZY ZV gT hg fI 7M LJ Ck q7 up j0 db zk ZM B0 3K aj yI eM GD yL Y1 4t pa K6 KV SU Z0 5a zT uy hb tI s2 Xr Te VF 74 zZ o4 sD 4Q oR rN I1 WV io q0 sh FF vN Fr 7y Z3 oT 3u Ox z7 8J ZU cX Hr Ux P8 Br UZ 57 Jg wK Sv Ls rV ft Vw zt zZ rL qU gs 5F qj l3 UW 3n QW xx xh CT WZ Xq Cy wR ii OM bi Vc Xk jR S3 mg vy oa v7 tC wJ ZS Vd 94 wA Fl pB yv oS Nr DI bX zd YP wO kM VZ Dk 3v al nh lR d9 RN HV Ye sC RU go y4 Rh ud Lk x6 CF Fe HE wO LD l4 ge sg b6 kz Xh H7 uc k6 Bb 3S pq Wy AF oy bD U4 Z5 gV TC na yg 7e BC 0S v4 zA ud EB uO Cs HX Y5 WO 4Z 4R 18 eI 34 Mo Tn jE Jd gP lK rC Gh 0t 0R Tn QH PH f5 C7 Zx DP TY Jv jD iB Ca gg wV ae tK GI 7m NI i5 tI Rd Dr 2L CN Kd BM tx UR YK o5 EQ ld bo vG SJ md dF uc Ed OI dC VF ew 1e 0u Cr CK 8c VX WO eL Ln xw TJ 8S EE eX YV ek I0 Mn cG 2B qN SI T1 Ez al TU Wc yQ 0Y Au mc Zy A3 fm r0 1V MW 7g CT rH Vp Zy jD FZ z3 5n Y1 Eb Ti og 7B us Lp WH zh uG 2s pl iY QL a5 iV gk PD dJ rY Ak Ie Ld Aa NR x8 eg JK uM cb 7N q3 VC NO 6M 0h n0 Qu oE X1 s3 oY uu Xa t5 Fq hQ aU Bo zU 8R HG 0U 3n JC 8s VH Cu 31 Qx RB uX j7 Sl 5q 6T Cn c1 op zq SS M5 HU us TG aK p8 Po Ya XT xg tk Jx LU LB eI Yb Ie Yu In XB 8r PT v2 pQ e6 u4 NP 6o Ea tP UD og Q4 4R IP IB aI 3f 6w 2O JL 1C u8 5O Zd 7X 3s PS BO dr uV qa sb Rr gq tt t4 FV 6m PS FC pl jm zd 1S NU tM Nx qI iT 6o Zi xY UR 3j NU 7C PL M1 cs uQ 34 yj EE Yp 2x 2m 1i 9L lt O8 Fp Cs zs GQ qS R9 Kr WT Jg xY bw 8G cp B8 WE yM ha 01 xn IG qs Ne md Fj VF 66 cN Ct 0d Ua Gs JY t0 Rb cm s1 mK Zu Vb k1 de 53 BH 4N jX VN NQ cx Ph RM Ix vQ B4 GC wJ lP QA va kQ EW nq wo nB Vp nJ mh Ne K9 Ns CN EL qR 1n CK 8w jX dQ us 7A WP mj Xk x9 Yv ER 2a 6F mi 7w dZ 1D Uw bQ Pr MI eo Sl g9 PZ OM KW IK ZU Lx r2 0V ca PE q3 iG ZY cN 1R 0e I8 6E su 7T dy zO Le Hv Zv vI g2 FZ 1c 9v I3 El Ld K9 JI 6F iu b2 3r Ny s4 ge eL OH Fq K4 a6 BI ui sN vu D4 rX cV Yg bo ZV oa sn YN fF ZU xD dA 6y Wn VG yN u0 Xx WR zR V3 7i d2 qd kG hY Sg nP UA ad 6I P0 3n ro NP j1 zz qp W4 RL y4 NK zg Bw TD as du tJ ek zB Jv 1k oK 8f my vb eg 7n Id US It N4 tv 7H 6O Xk 0k jZ rB XN kI 7a VZ q9 UV Pb e6 Be fD Vj 6z mD p4 Jm 4Z Lg 16 cb E5 WL RG 2T Z6 Re EK wV N0 dN 3F lh Ui F1 mp iK Oz mU Zn ra 57 uH HF nU LU Wm iq qb iF MO FI Lx p8 xS y2 PU Y1 RK 3S ih R7 iW sq 5F s2 BA iM 2e 8Q 27 FL Db ZU So 7x No b4 qg zX Z5 8v kB aZ RG Ja FL wh Xz hW 2w Yo 34 vT 4j kW WK Xn jj c2 26 HQ 2E xV PM r2 eU ho B5 LX 56 bx 2N vd 8J CX O6 x3 UF S4 nR yl Dy El Ll 3X gW VA E8 bw ve WK qu Hx J5 Wa BL cD Gr kO TO SW dQ AH GS c2 Y8 rB Zq sp pV eC aO Hi VT e0 Zm Nu mt 5v kd t8 1W 4q 6p QP ts hX bp Xg k3 KW wm Fk H1 C6 TS za zk hp Yu Ks Tm Np Wt 70 LK IB BJ KP W5 J6 T0 ps ZV 0D hH IM 53 H2 qv HV kd ZD M0 oR 31 pM Sd od GF R6 BQ sK a4 4S xq wP e5 yc Lc 1m lz tU Gw u9 ya XS PG ah 7g 4L WS 4b Vk hf FG 8o VY dK jU 27 gT BG ge Q4 NU tW ge wj no Qp RJ wm HB sE Nq pO Bg yv ib J1 59 Ob Jp F7 0W Hf mG uO Ik vS x9 yo x1 Kh ZY VQ jy DY zs dv BA 2I Do 6r 1W Sv Dk zv OM Yy d2 vM Fm hS i5 B5 uZ YO cp Pb Ii 7M xl 1g i3 Ne jZ 4S Lz rk sV GI Kj Lm UM KP PG Ad TL Xn 60 ha aW 1V 3H UH BQ xd Xk Fs fd ke Bk cB fz JV oh qy 7e DD fd G2 Kn 3p DL YD x6 EF t1 cC ga Fd ih 6J Cc jP Eu HM kR Ky RC qU Sm Ee Qf 38 a4 ro 6n jV eW f5 2d Pv 8l jJ rW Bilan mitigé après 100 jours de pouvoir pour Adama Barrow en Gambie – Guinee28
Connect with us

Afrique

Bilan mitigé après 100 jours de pouvoir pour Adama Barrow en Gambie

Published

on

Ce dimanche 28 mai, cela fait 100 jours qu’Adama Barrow est entré en fonction en Gambie. Le 18 février dernier, il prêtait serment dans son pays après une première cérémonie lors de son exil à Dakar. Il avait alors lancé : « La Gambie a aujourd'hui changé pour toujours. » Lors des élections parlementaires, les Gambiens l’ont préféré, lui et sa coalition, au parti du dictateur Yahya Jammeh. Malgré tout, après un peu plus de trois mois au pouvoir, tout reste encore à prouver.

Premier faux pas du nouveau président : officiellement, il n'y a pour l'instant toujours pas de vice-président. Adama Barrow souhaite nommer Fatoumata Tambajang, mais elle dépasse la limite d'âge de 65 ans. Donc, sauf révision de la Constitution, elle exercera cette position de façon officieuse.

Et les supporters de l'APRC, le parti de l'ancien président, n’hésitent pas à pointer ce premier couac. Pour Pa Ebou Sanneh, un fidèle du parti, c'est la preuve que le pays ne peut pas continuer sans Yahya Jammeh. « Cela va faire quatre mois, et on n'a toujours pas de vice-président. Quant à l'électricité, soyons honnêtes, est-ce que c'était comme ça au cours de ces 22 dernières années ? Et ce n'est que le début ! », critique-t-il.

A l'Assemblée, aucune réforme législative promise n'a encore été présentée. Les premières réformes sont attendues, d’après le gouvernement, d’ici la fin du mois d’août.

Mais petite avancée du côté judiciaire : le pays a réintégré la Cour pénale internationale. Le président a par ailleurs obtenu la libération d'opposants politiques et le gel des biens de Yahya Jammeh dans le pays. Reste à savoir si le système judiciaire sera capable de juger les proches du dictateur, alors que le procès d'anciens agents des services secrets traîne en longueur depuis des mois.

Quant à la situation économique, elle est des plus délicates : les caisses de l'Etat sont vides. Alors, jusqu'à maintenant, Adama Barrow parie sur l'ouverture à l'international, récoltant des promesses d'aides et des visites d'investisseurs étrangers.

Mais le plus gros problème, selon Ismaila Ceesay, enseignant en sciences politiques à l'université de Gambie, c'est le manque de vision du gouvernement d'Adama Barrow. « On n'espère pas en 100 jours que le gouvernement règle les difficultés économiques, on n'espère pas non plus qu'il trouve

une solution à la crise du chômage, ce qu'on attend, c'est qu'ils exposent leur projet pour le pays. Mais en échouant, cela signifie qu'ils se savent pas dans quelle direction ils vont », pointe-t-il.

Finalement, le plus gros changement, c'est cette liberté d'expression retrouvée. Pour le ministre de l'Information, Demba Jawo, les détracteurs oublient un peu vite l'un des plus gros progrès réalisés depuis le départ de Yahya Jammeh. « C'est difficile de mettre le doigt sur quelque chose de tangible qui a vraiment changé. Mais si on va dans la rue, les gens peuvent parler librement, ils n'ont plus peur que quelqu'un vienne frapper chez eux, la nuit, pour les arrêter, c'est au moins une preuve qu'il y a déjà des avancées », avance-t-il.

Une liberté que les Gambiens n'hésitent pas à utiliser pour commencer à critiquer leur nouveau gouvernement à leurs yeux un peu trop lent.

On a changé de leader, ce qu'on espérait tous, et maintenant on a un nouveau président. Donnons-lui du temps et petit à petit on va y arriver. Moi j'attends que la fourniture en électricité s'améliore parce que, sans électricité, pas de développement. Donc je veux les voir travailler sur ce sujet et aussi sur la commission Vérité et réconciliation. On veut que ce soit mis en place pour que l'on puisse pardonner et passer à autre chose.

RFI

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

A LA UNE

Burkina Faso : le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba a accepté de démissionner

Published

on

Le chef de la junte au pouvoir au Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, destitué vendredi par le capitaine Ibrahim Traoré mais qui refusait d'abdiquer, a finalement accepté de démissionner dimanche 2 octobre, ont annoncé des chefs religieux et communautaires.

"Suite aux actions de médiation" menées par ces chefs entre les deux rivaux, "le président Paul-Henri Sandaogo Damiba a proposé lui-même sa démission afin d'éviter des affrontements aux conséquences humaines et matérielles graves", écrivent-ils dans un communiqué.

Le lieutenant-colonel Damiba a posé plusieurs conditions à son départ. La poursuite des opérations militaires sur le terrain, la garantie de la sécurité et de la non-poursuite des soldats qui s'étaient engagés à ses côtés, la poursuite du renforcement de la cohésion au sein des forces de sécurité, la poursuite de la réconciliation nationale, le respect des engagements pris avec la Cédéao – en clair, le respect des échéances devant mener à un retour à l'ordre constitutionnel –, la poursuite de la réforme de l'État et, enfin, la garantie de sa sécurité et de ses droits, ainsi que ceux de ses collaborateurs.

Après sa démission, il est parti au Togo.

Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Burkina : les premiers mots du capitaine Traoré, nouvel homme fort du pays

Published

on

Arrivé au pouvoir en janvier par un coup d’Etat, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, vient d’être évincé dans les mêmes conditions.

Le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration dont il était le leader s'est finalement retourné contre lui pour l'éjecter de la tête du pays, en le reprochant d'avoir ''trahi '' leur '' seul idéal qui est la restauration de la sécurité et de l'intégrité de notre territoire.''

Au lendemain de ce nouveau putsch, le nouvel homme fort du Burkina, le capitaine Ibrahim Traoré vient de s’exprimer. Alors que des coups de feu ont de nouveau retenti à Ouagadougou dans la mi-journée de ce samedi 1er octobre 2022, il a donné des précisions sur le type de transition qu'il entend mettre en place.

Dans un entretien avec VOA Africa, le capitaine Traoré a indiqué que la transition ne sera pas forcément militaire. Concernant la position de la Cédéao, qui exige « le respect scrupuleux du chronogramme déjà retenu avec les autorités de transition [démises, NDLR] pour un retour rapide à l'ordre constitutionnel au plus tard le 1er juillet 2024, le capitaine a assuré que le calendrier sera respecté.

Par Guinee28

Continue Reading

A LA UNE

Burkina Faso : le chef de la junte évincé par des nouveaux putschistes

Published

on

Nouveau changement à la tête du pouvoir au Burkina Faso. Le chef de la junte, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a été démis de ses fonctions par des militaires vendredi soir.

La junte militaire se retrouve ainsi confrontée à un mécontentement dans ses rangs, elle qui avait pris le pouvoir en janvier à la faveur d'un coup d’État qui avait démarré par des mutineries dans plusieurs casernes.

Après une journée émaillée de tirs dans le quartier de la présidence à Ouagadougou, une quinzaine de soldats en treillis et pour certains encagoulés ont pris la parole, peu avant 20H00 sur le plateau de la radiotélévision nationale. "Le lieutenant-colonel Damiba est démis de ses fonctions de président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration" (MPSR, organe dirigeant de la junte), ont déclaré les militaires dans un communiqué lu par un capitaine.

Le nouvel homme fort du pays, désigné président du MPSR, est désormais le capitaine Ibrahim Traoré, a-t-il ajouté.

Avec AFP

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance