Connect with us

Société & Faits Divers

Bagarre entre Ousmane Gaoual et Tané Diallo : le procureur retrace le schéma de leur altercation.

Published

on

Le procureur prés du tribunal de Mafanco a retracé l’origine de la bagarre qui a eu lieu samedi dernier entre le député Ousmane Gaoual Diallo et Diouldé Tané Diallo.

Selon le procureur prés du tribunal de Mafanco3, tout est parti lors que dans l’après midi du samedi, « Monsieur Ousmane Gaoual Diallo, député à l’Assemblée Nationale s’est rendu au siège de la Société Tane Corporation pour réclamer son véhicule de député au PDG de ladite société Monsieur Diouldé Diallo. Il a été invité par celui ci de s’adresser au questeur de l’Assemblée nationale pour l’accomplissement des formalités afférentes. »

« Mécontent de cette réponse, Monsieur Ousmane Gaoual Diallo s’est mis dans une colère extrême et a tenu à l’égard de son interlocuteur des invectives grossières, des propos outrageants et dans cette circonstance, il s’est emparé d’un premier verre à boire qu’il jeta violemment à la figure de Monsieur Mamadou Diouldé Diallo »

«  Celui-ci, dans un reflexe d’auto protection de son intégrité physique a placé son bras entre ce projectile et son visage. Le verre s’est donc brisé sur ce bras protecteur qui a été blessé et les tessons qui ont atteint son visage lui ont causé d’autres blessures. Un second verre devrait suivre mais heureusement esquivé par la victime. » A expliqué le procureur dans un communiqué.

« C’est au terme de ce scandale que Ousmane Gaoual Diallo quitta précipitamment les lieux, encadré par ses deux agents de protection ».

« C’est alors, qu’immédiatement la victime Mamadou Diouldé Diallo, par une plainte, a saisi la Direction des Investigations Judiciaires du Haut Commandement de la Gendarmerie nationale (PM3).

Après son audition par les officiers de police judiciaire enquêteurs, ceux ci se rendirent sans désemparer sur les lieux pour des constatations matérielles, après que le parquet ait été informé et conformément aux dispositions de l’article 51 du code de procédure pénale.

Ensuite, les OPJ ont cherché à interpeller le suspect mais en vain. C’est alors qu’ils me rendirent compte sur le fondement des dispositions des articles 40 et 59 alinéa 2 du code de Procédure pénale. Suite à cela, j’ai décerné une réquisition à la force publique à l’effet de rechercher, interpeller et contraindre par la force le suspect à comparaitre devant la direction des investigations judiciaires. » A-t-il expliqué

Rappelant l’article 65 alinéa 3 de la constitution, qui indique : « … Aucun député ne peut, hors session, être arrêté ou détenu qu’avec l’autorisation du bureau de l’Assemblée nationale, sauf le cas de flagrant délit, de poursuites autorisées par l’Assemblée nationale ou de condamnation définitive… »

Le procureur a souligné que les faits reprochés à Ousmane Gaoual Diallo « sont constitutifs de coups et blessures volontaires, injures publiques, de violences et voies de fait et de diffamation prévus et punis par les articles 295, 371 et suivants du Code pénal. »

Donc « aucun obstacle ne s’oppose au cours normal de la procédure » dit-il.

Dans un entretien avec guineenews, Cellou Dalien Diallo qui a déploré la « violence verbale et physique exercée sur M. Diouldé » a indiqué que grâce aux médiations menées par des bonnes volontés, M. Diouldé a non seulement accepté les excuses de la famille du député Ousmane mais également, il a promis de pardonner Ousmane sans porter plainte.

Depuis lundi dernier, Ousmane Gaoual Diallo est activement recherché par la justice guinéenne.

Guinee28.info est un site d’informations générales et d’analyses sur la Guinée. Il couvre au quotidien l’actualité en toute indépendance et impartialité. Il offre aussi à ses lecteurs un débat d’idées, favorisant l’établissement d’une culture démocratique. Vous êtes annonceurs ? Vous voulez publier un article sponsorisé ? Nous contacter: alfaguinee28@gmail.com

Advertisement

A LA UNE

Education: suppression des plusieurs postes dans le pré-universitaire

Published

on

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing, a annoncé la suppression provisoire de plusieurs postes dans les établissements scolaires publics.

Il s’agit de Secrétaire, de Conseiller d’Orientation et d’information, de Chargé des Ressources Matérielles et Financières, d’Agent de Santé et de l’hygiène Scolaire,  de Bibliothécaire documentaliste charge des TIC, de Chargé de laboratoire, Secrétaire Archiviste et suppléant.

Dans sa décision, Guillaume Hawing invite les cadres qui occupaient jusque là ces postes à rejoindre les salles de classes dès la rentrée scolaire prochaine.

Par Mariam Bâ 

Continue Reading

A LA UNE

Dubréka : Rebonds et éclats de rire garantis

Published

on

A Dubréka plusieurs personnalités administratives sont fréquemment toisées. Certaines sont citées à comparaître devant les autorités judiciaires du tribunal de première instance pour répondre de leurs fautes ou de leur complicité dans des affaires domaniales, d’abus d'autorité ou de stellionat. En cause, la vente d’une seule et même parcelle à usage d’habitation et la délivrance d’actes de propriété à plusieurs personnes à la fois. Certains gros bonnets parviennent à se tirer d'affaires la tête haute. D’autres n’y arrivent que par des moyens qu’eux seuls connaissent. Mais dans la plupart des cas ils écopent des condamnations à des peines de prison ferme ou avec sursis et à des amendes. C’est une réalité.

Dubréka souffre de ce mal causé par la cupidité de citoyens peu recommandables qui piègent leurs compatriotes dans des cessions malhonnêtes et l’irresponsabilité des autorités locales indélicates qui apposent leurs signatures sur des documents administratifs. Cette délinquance (si elle n’est enrayée par la justice) va continuer à  faire des victimes dans les rangs d'honnêtes acquéreurs en quête d’un toit pour leur famille, et à provoquer des conflits domaniaux dans la cité. Les cas d’abus d’autorité relevés et transmis à la justice pour examen ne sont pas en reste.
Dire que les rebonds et éclats de rire sont garantis dans de telles affaires peut être un cliché, mais il n’en reste pas moins vrai que l’image de l’autorité publique au service des citoyens y est toujours fortement écornée par ceux qui se foutent éperdument de la morale. J’ai dit.
Par Alpha Abdoulaye Diallo, in Le Populaire
Continue Reading

A LA UNE

Affaire Mohamed Bangoura : un compromis finalement trouvé à la HAC

Published

on

Convoqué par l’État-major général des armées vendredi dernier à cause d’un article de presse publié par son site portant sur la « disparition d’un camion de Tramadol, saisi récemment par les inspecteurs de la santé au port autonome de Conakry, le directeur de publication de Mosaiqueguinee.com, Mohamed Bangoura, a été reçu ce lundi, 08 août 2022, par la Haute autorité de la communication (HAC).

Après un échange avec Boubacar Yacine Diallo, un règlement à l’amiable a été finalement trouvé entre l’armée et le journaliste.

Selon nos informations, il a été établi que nos confrères de Mosaiqueguinee.com n’ont pas respecté quelques règles élémentaires du traitement de l’information, c’est-à-dire le recoupement de l’information avant de publier l’article incriminé. Par conséquent un travail de rectification va être fait par nos confrères.

Par Guinee28

Continue Reading

Facebook

Advertisement
Advertisement

A PROPOS DE GUINEE28

Siège social : Lansanaya barrage commune de Matoto.

Téléphone: +224 624 24 93 98/+224 666 39 29 09

Email : alfaguinee28@gmail.com

Tendance