Accueil / Publireportage / Allaitement maternel : l’OMS épingle la Guinée

Allaitement maternel : l’OMS épingle la Guinée

Dans un rapport publié le 01 août, l’organisation mondiale de la santé a pointé l’insuffisance du budget de la Guinée alloué à la promotion de l’allaitement maternel. Une bonne pratique qui permettrait, pourtant, de sauver la vie de centaines de milliers d’enfants au niveau mondial.

Selon l’OMS, la Guinée ne dépenserait annuellement que 0, 55 $ par nouveau-né. Or l’institution recommande à ses nations membres de porter ce montant à 4,7 $, afin de sauver 520.000 enfants de moins de cinq ans, et de réaliser quelque 300 milliards de dollars d’économies d’ici 2025.

En Guinée, d’après les enquêtes, s’il est vrai que 100 % des femmes allaitent leurs enfants, celles qui allaitent exclusivement au lait maternel pendant les 6 premiers mois de la vie de l’enfant, ne représentent que 21 %, a indiqué Dr Konate Adama, chargé de la santé de la mère et de l’enfant à l’ONG Terre des hommes, à l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement maternel en Guinée lancée mardi 1er août 2017.

« Si l’on part de ces statistiques, l’on se rend compte que la problématique de l’allaitement maternel est un problème majeur de santé publique en Guinée. Surtout quand on sait que l’allaitement a de l’importance et pour l’enfant et pour la mère », a souligné Dr Konaté.

A LIRE >>  Guinée : les travailleurs de Kaleta en colère

En plus de l’insuffisance du budget alloué à l’allaitement materne, les experts considèrent que le lait artificiel décourage aussi énormément les mamans à allaiter leurs bébés.

Unanimement reconnus, les bienfaits de l’allaitement maternel sont nombreux, aussi bien pour l’enfant que pour la mère. Ils assurent ainsi au nourrisson une protection contre la pneumonie, les diarrhées et les allergies alimentaires pour le premier. Pour la mère, allaiter son enfant permet de prévenir des cancers du sein et des ovaires.

« L’allaitement maternel donne aux nourrissons le meilleur départ possible dans la vie ; il a l’effet d’un premier vaccin, en les protégeant de maladies potentiellement mortelles, et en leur donnant tous les éléments nutritifs dont ils ont besoin pour survivre et s’épanouir », résume le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, tout nouveau directeur général de l’OMS.

Par Guinee28

Facebook Comments

About Guinee28.info

Les Nouvelles de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :